Porquerolles ou la maison des secrets sur l’île de la tentation

 

 

1/ Les protagonistes

 

  • Fabienne dite marraine ou cousine ? Nous avons 5 jours pour découvrir cet étrange lien de filiation
  • Nathalie Y qui nous vient du froid,
  • Isabelle et Mathieu : leur couple survivra-t-il à ce séjour ?
  • Emilie qui n’a pas toujours l’esprit club,
  • Pierre le contemplatif,
  • Ulrick la fée du logis, qui va se révéler au fil des jours
  • Germinal notre Super Nanny à nous
  • Et Fabrice, IceMan qui nous rejoint pour le WE. Mais quelle est la véritable raison de son déplacement ?

 

 

2/ Le voyage

Rendez-vous à la gare de Lyon vers 6h25.

- Pierre est en avance. Quel est son secret ? A-t-il acheté une montre ? Nous avons 5 jours pour le découvrir…

- Germinal a découvert la sœur jumelle de Nathalie Y dans le TGV à l’aller.

- Arrivée d’Emilie telle Pretty Woman qui vient de faire flamber la carte bleue de … ?

- Même la tante d’Emilie connaît Germinal, pourquoi ?

- Epreuve d’immunité en vue pour dimanche au retour. Nous avons tous pris un aller simple vers Porquerolles. Pour le retour : Capelé ? Nage sans palmes ? Apnée ? Ou simple prépa du N4 ?

 

L’arrivée sur l’île

 

 

3/ L’entrée dans la maison des secrets et la vie en collectivité

 

- Arrivée dans la maison des secrets : tête atterrée de Pierre en découvrant les 4 lits doubles : de nouveaux couples vont-ils se former ? La maison des secrets se compose de 2 appartements indépendants comprenant chacun une pièce commune et une chambre, soit 4 lits doubles au total. 3 filles, 3 garçons et 1 couple, cela commence à faire beaucoup de possibilités, comment les lits vont-ils être répartis ?

- Attribution des lits masculins via le jeu de la pièce (pour avoir les règles du jeu, voir Germinal, pour les autres participants, cela reste un secret) avec un grand gagnant de l’immunité du grand lit : Ulrick

- Inspection en règle des étages de la maison des secrets par Mathieu, y aurait-t-il des lits supplémentaires disponibles ?

- La notion de partage dans la maison. Les lits : Nathalie/Isabelle (sans Mathieu malgré des efforts désespérés), Fabienne/Emilie, et après de nombreuses combinaisons, Mathieu (sans Isabelle)/Pierre, Ulrick/Germinal

- Super Nanny a clairement fixé les règles :

 
  • règle n°1 è traîner tes affaires tu ne laisseras pas,
  • règle n°2 è ton popo dans les toilettes du couloir tu feras, mais qui ne ferment pas donc vite tu iras,
  • règle n°3 è ta veste dans la penderie tu accrocheras,
  • règle n°4 è à 8h prêt tu seras,
  • règle n°5 è l’apéritif chez les filles se passera,
  • règle n°6è les 4 chaises autour de la table se trouveront, sinon mauvaise nuit ils passeront.

- Une règle résume toutes les règles : quand Super Nanny dit, tout le monde dit oui.

- Chez les filles, c’est plus simple, une règle è la nuit la chasse d’eau tu tireras. Pour le reste, pas besoin de règles, tout se fait naturellement.

- Pour ne pas rater la première plongée du deuxième jour, et accessoirement ne pas se faire réprimander par Super Nanny, les filles se lèvent à 5 heures le premier matin.

 

Lit avec vue sur…

 

- Pierre regrette amèrement sa Sophie, Mathieu n’ayant pas la peau aussi douce.

- Réconciliation sur l’oreiller de PADI et la Fédé.

- Isabelle et Pierre ont les mêmes marques dans le dos. Indice : ils ont tous les deux dormi avec Mathieu…

 

 

 

- La 100e de Nathalie s’est fêtée au nitrox, en cours particulier

- Le petit déjeuner : chacun chez soi, sauf Ulrick (et Mathieu, de passage, pour récupérer ses tartines beurrées)

- Pierre confond la douche avec un hammam, et arrive en retard.

- Mathieu a montré son esprit club en partageant contraint et forcé sa serviette avec toutes les filles.

- Dans la maison des filles, un VRAI chocolat chaud attend les occupantes pour qu’elles se remettent de leurs plongées. Ce secret n’a pas été partagé avec les garçons, sauf samedi, histoire de dérider l’ambiance de la maison des garçons.

- Une ambiance studieuse et un peu…… chiante ? chez les garçons ; une ambiance détendue et conviviale chez les filles

- Fabienne alias Jeanne d’Arc, nous a expérimenté le four à gaz

- Pierre a endossé sa tenue de sommelier lors des repas

- Pierre a gagné un surnom : MBA. Tant qu’il n’avait pas la signification, il en était fier, après, c’est une autre histoire…

 

- Enième tentative de Mathieu et Isabelle de réussir à partager le même lit en cette dernière nuit : avortée une fois de plus, le lit de Fabrice à l’hôtel étant double. Pierre ne désertera donc pas le lit de Mathieu cette nuit.

 

 

4/ Les repas

- Le restaurant de la maison des secrets. Challenge du soir : découvrir ce qui est encore disponible sur la carte

- Les restaurants porquerollais. Premier postulat : il y en a peu. Deuxième : ils ne sont pas sympas. Troisième postulat : s’ils nous acceptent c’est parce qu’ils sont chers. Quatrième postulat : on finit autour d’une soupe et d’un tiers de baguette à quatre. Conclusion : on bouleverse l’organisation de Super Nanny et on mangera au restaurant le midi et à la maison le soir !

- La dissidence lors des repas :

 

Mercredi

tous ensemble à midi et le soir

 

 

Jeudi

à la maison des secrets le midi et premiers signes d’indépendance le soir

(les hommes au resto, les femmes au foyer – ceci dit une très belle pyjama partie)

 

 

 Vendredi

2 à la recherche du soleil en terrasse

6 bien au chaud à l’intérieur le midi, partage de pizza pour 6 en 8 parts le soir (l’esprit club revient !)le soir…

Pierre a réussi à venir à bout du débouchage des bouteilles, il a gagné un repos bien mérité

 

Samedi

Repas collégial au restaurant le midi

et une tartiflette préparée par Ulrick et ses drôles de dames le soir

 

 

Dimanche midi, les restes ont été finis, accompagnés par la salade de tomates et l’omelette de Germinal,

et le soir, une chose extraordinaire : en face de la gare de Toulon,

nous avons mangé 1/bon, 2/ pas cher, 3/ dans un resto sympa

 

 

5/ Les plongées

 

 

- Mathieu et Isabelle ont rejoint le clan très fermé des Legends dont faisait déjà partie Eva.

- Des vestiaires conçus pour la convivialité : 10m² pour huit plongeurs, avec un WC pour s’isoler, 2 douches avec un rideau transparent, un coin réservé aux combi sèches. Des rituels de cache-cache de sortie de douche entre les filles et les garçons, accompagnés de cris suraigus (nous ne citerons pas de nom, bien évidemment)

 

 

- À défaut de plongée de nuit, nous avons testé la douche de nuit

- Première plongée warrior pour Fabienne qui ne s’encombre pas d’accessoires futiles.

- La gente féminine reste fidèle à sa tradition, et nourrit les poissons

- La malédiction qui plane sur Emilie depuis les Philippines a encore frappé : plantage de la première plongée du deuxième jour. Une deuxième palanquée a montré, elle, qu’elle avait l’esprit club en refusant également d’aller voir l’épave.

- Capelé jusqu’à la bouée sur le dos et début d’indignation du Garenne par rapport à la technique du Mantalo qui ne rentre pas dans ses standards

- Pierre expérimente le palier avec une « Legend », ce qui permet à Isa de découvrir la joie des paliers de 10 min

- Nouvelle spécialité PADI : noyage du parachute (ou bouée de signalisation de palier). Pour cela, remplissez le parachute d’eau plutôt que d’air. Un OWSI se tient à votre disposition pour toute démonstration.

- Le Garenne a semblé transformé le premier jour, mais les habitués l’ont retrouvé fidèle à lui-même dès le deuxième jour. Seule Emilie a réussi l’exploit de domestiquer le Garenne en le transformant en lapin nain, elle obtiendra d’ailleurs sans mal le prêt de sa paire de gants afin de ne pas geler ses mains fragiles dans l’eau fraîche de la Méditerranée.

 

- Loisirs créatifs : nouvelle spécialité PADI, découpage de combi étanche. Un OWSI se tient à votre disposition pour toute démonstration, accompagné de sa fidèle assistante.

 

 

- Grâce à une plongée successive à la con (voire une plongée CONsécutive), Fabienne a expérimenté le pallier à 9 m, 6 m et 3 m. Peut-être y a t elle pris goût ? envisagerait elle d’acheter un Suunto ?

- Emilie a essayé de rejouer la grande scène de Titanic entre Jack et Rose, malheureusement, cela s’apparentait davantage à un remake de Sauvez Willy

- Isa prépare sa spé PADI « communication sous l’eau », elle l’expérimenta également dans le train du retour.

- La barge aux congres ne laissa personne indifférent : très contente d’avoir vu des congres, Isa passa beaucoup de temps à compter ses doigts, alors que Fabienne se félicitait d’avoir pu voir plus de 2 congres, et que Pierre et Ulrick débusquaient un homard de compétition.

- Plonger, quand la fée Viviane est présente, n’a que des avantages : cake salé, gâteaux, mais aussi saucisson en fin de plongée. Tout cela a été très apprécié par les membres du Mantalo, tout comme la démonstration de « comment se réhydrater en fin de plongée quand on n’a pas de verre mais seulement un masque ? »

- Le binôme Mathieu/Isa expérimente la narcose sur la dernière plongée, vers 20m : en effet, Mathieu découvre un nudibranche transgénique, tandis qu’Isa réinvente le signe du nudibranche face à une Fabienne hilare.

- Emilie et Isa s’amusent dans les bulles, Ulrick, beau joueur fabrique de belles bulles pour les amuser… quel esprit club !

 

 

6/ L’arrivée du 9ème protagoniste

Par le premier bateau du matin, après une nuit en ID Zen, Fabrice nous rejoint pour une plongée de réadaptation avant que les choses sérieuses ne commencent. Il ne cesse de nous épater par sa bonne humeur et son sens inné du service. Peut être parce qu’il dort à l’hôtel ? en tout cas, Passe-Partout a un beau trousseau de clefs !

 

Faisant désormais partie du club fermé des étanches, il n’a plus aucun mérite à plonger en eau froide, son surnom pourrait donc être révisé.

 

PS : les faits ci-dessus sont forcément orientés, mais nous revendiquons ce parti pris en tant qu’ « auteures »